Convention constitutive de la centrale d’achats en matière billettique

Explication de vote de Marie Dauchy – 16 décembre 2016

Rapport n° 1513

Marie Dauchy s’est prononcée en Assemblée plénière du Conseil régional Auvergne – Rhône-Alpes sur la Convention constitutive de la Centrale d’achats en matière billétique :

Monsieur le Président, chers collègues,

Vous nous demandez de financer la billettique dans les transports mais cela fait des années et des années que vous laissez à l’abandon le chemin de fer régional et aujourd’hui nous en voyons les conséquences car nous allons devoir investir 111 millions d’euros en complément de la SNCF pour remettre les lignes à niveau sans compter toutes celles qui sont fermées.

Pendant ce temps, vous vous entêtez à vouloir effectuer des actions d’une complexité énorme or vous n’êtes pas dans la réalité du marché, Monsieur Wauquiez, car ce qui intéresse en premier lieu les utilisateurs est d’avoir des trains fiables, propres, sécurisés, qui partent et arrivent à l’heure.

La billettique est totalement secondaire. Est-ce que vous pensez vraiment que votre vie va changer si on vous offre la possibilité de prendre un billet de transport parisien à la gare de Lyon ou de Chambéry ?

Tous ces équipements sont également d’une complexité énorme au niveau informatique et nous avons d’ailleurs constaté que les appareils ne fonctionnaient pas correctement car ils n’arrivaient pas à se connecter entre eux.

Autrefois, cela se passait très bien avec le personnel qui vendait des billets, qui donnait de l’animation et de la vie aux gares.
Aujourd’hui celles-ci sont devenues complètement impersonnelles et désertes avec des problèmes de service et de sécurité. Un automate ne remplacera jamais l’humain.

Depuis 50 ans, la Suisse pratique un tarif unique sous forme d’un abonnement qui donne la possibilité d’utiliser tous types de transport sur une période pouvant aller de 15 jours à une année. Il n’y a pas d’informatique et cela fonctionne très bien.

C’est pour ces raisons, que nous voterons contre ce rapport.

Je vous remercie.

 

Les commentaires sont fermés.