Travail détaché : la tartufferie des Républicains

Communiqué du groupe FN – 23 mars 2017

Le Front National est depuis toujours favorable à la priorité locale et nationale en matière d’emploi. C’est la raison pour laquelle nous avons voté, le 9 février dernier, le rapport présenté en Région Auvergne-Rhône-Alpes concernant la lutte contre le travail détaché et l’instauration de la « clause Molière ».

Or, le Préfet de Région, invoquant certaines dispositions européennes, demande de renoncer à cette clause linguistique jugée « discriminatoire »…

On voit bien là, une nouvelle fois, la schizophrénie politique qui frappe les LR et leurs alliés. Alors que dans les Régions, tentant de singer les thèmes du FN, les élus LR font voter des dispositifs de lutte contre le travail détaché, leurs députés votent à deux mains des dispositions européennes contraires.

La seule décision à prendre est de supprimer au niveau européen la directive des travailleurs détachés qui détruit nos emplois. Lire la suite

Pour un soutien aux personnels des services d’incendie et de secours

Communiqué du groupe FN – 14 mars 2017

Les pompiers manifestent aujourd’hui leur mécontentement dans toute la France, mais aussi dans le département du Rhône.

De fait, leurs missions sont nombreuses avec la prévention et l’évaluation des risques de sécurité civile, la préparation des mesures de sauvegarde et l’organisation des moyens de secours, la protection des personnes, des biens et de l’environnement et les secours d’urgence aux personnes victimes d’accidents, de sinistres ou de catastrophes ainsi que leur évacuation.

Or aujourd’hui, du fait notamment de la double gestion Métropole/Département, le SDMIS (ex SDIS 69) compte 160 pompiers en moins que dans le précédent dispositif. Qui plus est, les pompiers ne sont plus en capacité, indépendamment de cette baisse d’effectifs, de réaliser leurs interventions dans de bonnes conditions puisqu’un certain nombre de quartiers échappent aux lois de la République.

Le Front National souhaite que d’une part les autorités gestionnaires du SDMIS reviennent à des effectifs opérationnels acceptables pour nos pompiers, et que d’autre part le nouveau Préfet de Région prenne la mesure de l’insécurité qui gangrène certains de nos quartiers en y affectant des forces de police suffisantes.

Non à la privatisation des contrôles radars

Communiqué du groupe FN – 1er mars 2017

L’Etat expérimente la privatisation du pilotage des voitures-radars avec un objectif de soi-disant sécurité routière et de redéploiement des effectifs de police.

Il s’agit non seulement d’une grave entorse au domaine régalien de la sécurité mais en plus d’un racket à peine masqué des automobilistes. En effet, bien loin de se positionner dans les zones routières les plus accidentogènes, les conducteurs des sociétés prestataires se positionneront immanquablement sur des axes considérés comme rapides et donc plus rémunérateurs, pour faire du chiffre, ni plus ni moins.

En matière de contrôle routier, l’Etat entre aujourd’hui dans le tout-répressif, en ciblant prioritairement les usagers réguliers de la route, ceux qui se déplacent quotidiennement pour se rendre au travail ou pour raisons professionnelles ou familiales. Lire la suite

Transparence et répartition des budgets de la Région : Wauquiez a encore des progrès à faire

Communiqué du groupe FN – 23 février 2017

Le groupe Front National de la Région Auvergne-Rhône-Alpes avait salué en Assemblée plénière la simplification administrative des plans d’aides aux centres-bourgs et à la ruralité tout s’interrogeant sur les risques de « clientélisme » de ces dispositifs.

Quelques mois désormais après la mise en œuvre de ces plans, force est de constater que la réalité semble devoir rejoindre nos craintes.

Ainsi, concernant les centres-bourgs, une enveloppe de 1 589 542 euros a déjà été répartie. Dont 24,10% (383 141 euros) attribués au seul département de la Haute-Loire, pour deux communes seulement, dont, inévitablement, celle du Puy.

De manière identique, on notera que sur cette même enveloppe de 1 589 542 euros, les vice-présidents de la Région, qui cumulent leur mandat régional avec une fonction de maire, n’ont pas oublié de se servir puisqu’ils captent 25% (400 334 euros) à trois vice-présidents seulement.

Nous serons très vigilants sur le suivi de ces aides.

Vœu du FN : pour le maintien des bureaux et des brigades de douanes, menacés de fermeture en Auvergne – Rhône-Alpes

Vœu du groupe présenté par Anne-Françoise Abadie-Parisi – 9 février 2017

Lors de l’Assemblée plénière du Conseil régional Auvergne – Rhône-Alpes du 9 février 2017, le groupe FN a présenté un vœu par la bouche d’Anne-Françoise Abadie-Parisi. Son but : demander à la Région de manifester son soutien aux brigades et bureaux de douanes, menacés de fermeture en Auvergne – Rhône-Alpes :

Pour le maintien des bureaux et des brigades de douanes, menacés de fermeture en Auvergne – Rhône-Alpes.

Exposé des motifs :

Depuis une dizaine d’années, les services des douanes sont gravement touchés. Dans notre région, on ne compte plus les fermetures de brigades et de bureaux, en 2016 : Annemasse, Cluses, Aurillac. Le Puy, Moulin le seront en 2017 et 2018. Lire la suite

Rapport d’observation définitives de la Chambre régionale des comptes sur la gestion de l’association Festival de la Chaise Dieu (43)

Explication de vote d’Isabelle Surply – 9 février 2017

Monsieur le Président, mes chers collègues,

Ce rapport sur le Festival de musique de la Chaise-Dieu fait du bien ! Il fait du bien parce qu’à l’heure de représentations nauséabondes subventionnées par la Région telles que «Jeanne au bûcher» (récemment donnée à l’Opéra de Lyon) à l’heure où il est tendance de moquer l’histoire de France, et donc notre patrimoine historique ancestral, il est important de rappeler à tous nos élus ce qui fonctionne et qui dure !

Ce qui fonctionne c’est le nivellement par le haut, très chers collègues, l’élévation des esprits par le beau et le vrai : le mot culture signifie également « honorer » si l’on se réfère à son étymologie latine. Qu’il est bon de voir que cet illustre festival tient bon la barre et le vent au milieu d’un océan d’offres de folies bobos qui ne sont rien d’autres que l’abrutissement de masse organisé pour une meilleure manipulation des esprits. Lire la suite