Charte « Ma commune SANS migrants »

Il y a quelques semaines, le gouvernement de gauche a transféré dans un certain nombre de communes des clandestins en provenance de la « jungle » de Calais, ceci sans concertation préalable. Le mépris des règles démocratiques est tel que le gouvernement a demandé aux Préfets de passer outre toute forme de refus des élus et de la population sur place.

Le groupe frontiste au Conseil régional Auvergne – Rhône-Alpes a réagi : il invite désormais les élus locaux à signer une charte et à bénéficier d’un soutien à la fois politique et pratique pour organiser leur défense :

charte-ma-commune-sans-migrantsPour lire la déclaration liminaire et les 8 engagements de la charte, cliquez sur l’image.

Humour : le fonctionnement de la Région de Laurent Wauquiez pour les nuls

Rapports retirés de l’ordre du jour, d’autres rajoutés, des réunions déplacées ou annulées, des services désorganisés, du matériel qui ne fonctionne pas… Voici comment on peut résumer la direction de la nouvelle Région Auvergne-Rhône-Alpes par Laurent Wauquiez et la droite depuis le 4 janvier dernier :stop

Et voilà comment on pourrait résumer le nouvel organigramme de l’Exécutif de droite, seul responsable de cette pagaille :

à la têteVivement le Front National !

Projet Lyon-Turin : les mensonges des écolos (EELV) à la Région

EELV

L’évolution d’EELV vers l’insignifiance

Le groupe Europe Ecologie-Les Verts (EELV) se présente comme le véritable opposant au projet ferroviaire de la ligne à haute vitesse Lyon-Turin. A interroger leurs élus, ils ont toujours été « contre » et poursuivent une opposition fidèle et constante depuis des années. Par conséquent, le 11 juillet 2013 à la Région Rhône-Alpes, ils n’ont pas participé au débat sur le Lyon-Turin qui a été pourtant organisé… à la demande d’EELV. Comprenne qui puisse comprendre.

Les écolos veulent apparemment faire oublier qu’ils ont été les plus farouches promoteurs du Lyon-Turin pendant des années. Sans leur soutien et leur collaboration assidue, ce projet n’aurait jamais avancé à la Région Rhône-Alpes. Attachés au report modal pour des raisons écologiques, les élus EELV ont vu dans le Lyon-Turin une formidable occasion de diminuer le trafic routier transalpin et donc la pollution, censés augmenter de manière exponentielle dans les années à venir. Pire encore, les écolos prétendent que le Front National, autre opposant au Lyon-Turin, se serait aligné sur leur position alors que c’est exactement l’inverse : c’est le Front National qui, dès le départ et seul contre tous, s’est opposé au projet Lyon-Turin en dénonçant son inutilité, sa non-rentabilité et ses coûts extrêmement élevés. Lire la suite

« Mariage homo » : l’hypocrisie des élus UMP

manipulationListe des lois de régression morale votées ou tolérées par l’UMP (RPR) depuis 1975

Suite au succès de la « manif pour tous » contre le « mariage homo », les responsables de l’UMP se lancent dans une récupération politique. Les élus UMP à la Région Rhône-Alpes y participent largement et essayent de transformer la protestation anti- « mariage homo » en mouvement pro-UMP.

Ce qu’ils ne disent pas, c’est qu’ils ont eux-mêmes largement contribué à la régression morale et civilisatrice en France durant les quarante dernières années : au moins trente lois, décrets et arrêtés de ce genre ont été votés/promulgués depuis 1975 par l’UMP (anciennement RPR) ou tolérés par elles après sa prise de pouvoir sans jamais être abolis.

Il en sera sans doute de même cette fois-ci : le président de l’UMP, Jean-François Copé, a lui-même avoué le 24 avril dernier ne plus vouloir abroger le « mariage homo » en cas de victoire électorale de l’UMP en 2017. Pire encore, le journaliste Stéphane Bern a affirmé le 31 mai dernier à l’AFP avoir dîné avec Jean-Francois Copé qui lui aurait confié à cette occasion être « à titre personnel » pour le « mariage homo » ! Par ailleurs, sans le soutien de plusieurs sénateurs de l’UMP, la loi sur le « mariage homo » ne serait jamais passée au Sénat. Lire la suite

« Fabrique du crétin » : l’echec total du système « éducatif » de Philippe Meirieu (EELV)

A la Région Rhône-Alpes, l’écolo Philippe Meirieu (photo) est vice-président et s’occupe de la « Formation tout au long de la vie ». Ainsi, cette position lui permet de continuer à appliquer ses principes « éducatifs » déjà mis en place précédemment dans l’Éducation nationale.

Or, ses principes novateurs et 68ards n’ont produit aucun résultat éducatif et ont même largement contribué à l’échec total du système scolaire français. Le fait que M. Meirieu poursuit son œuvre idéologique à la Région Rhône-Alpes, avec l’appui de la gauche et même de l’UMP, explique les nombreuses dérives existantes en matière de formation et d’éducation dans notre région. Il y a donc matière à s’inquiéter. Si vous voulez savoir pourquoi, CLIQUEZ ICI :

Argumentaire contre la liaison ferroviaire Lyon-Turin

Le groupe Font National est, dès le départ, le seul groupe politique au Conseil régional Rhône-Alpes à s’opposer fermement au Lyon-Turin.

Même les élus du groupe Europe-Ecologie-Les Verts (EELV), avant de tourner leur veste en 2012, étaient parmi les promoteurs les plus farouches du projet (notamment les MM. Kohlhaas, Leclerc et Leras); de nombreuses décisions en faveur du Lyon-Turin ont été prises avec leur concours. Constatant cependant que l’opposition populaire au projet ne faiblit pas dans les deux Savoies et dans le Piémont italien, les écolos en pleine décomposition essayent désormais d’en tirer profit sans pourtant pouvoir justifier concrètement leur changement d’attitude.

Quant au groupe Front National, il a publié au moment des grands débats un argumentaire contre le projet ferroviaire qui est toujours d’actualité. Pour le consulter, CLIQUEZ ICI :