Rapport gestion du personnel du siège, des antennes locales, du CREPS des transports scolaires non urbains et des lycées

Explication de vote de Charles Perrot – 29 mars 2018

Rapport n° 1451 : indemnité de départ volontaire

En Assemblée plénière auvergnate et rhônalpine du 29 mars 2018, Charles Perrot s’est exprimé sur les indemnités de départs volontaires proposés par l’Exécutif de droite :

Mobilisation du programme d’investissement d’avenir : la Région investit pour l’innovation et le développement économique

Explication de vote de Muriel Burgaz – 29 mars 2018

Rapport n° 1448

Assemblée plénière du Conseil régional Auvergne – Rhône-Alpes du 29 mars 2018 : Muriel Burgaz a présenté la position du groupe Front National au sujet de la politique régionale sur l’innovation et le développement économique :

Rapport sur la préparation du budget européen 2020-2028 : mobiliser l’action européenne au service des projets concrets en Région Auvergne-Rhône-Alpes (avec amendement)

Explication de vote d’Antoine Mellies – 29 mars 2018

Rapport n° 1447

En Assemblée plénière auvergnate et rhônalpine du 29 mars 2018, Antoine Mellies a critiqué la politique régionale sur la mobilisation des actions de l’Union Européenne en Auvergne-Rhône-Alpes :


Amendement présenté par Antoine Mellies

Exposé des motifs :

Le FEDER et le FSE ne doivent pas être utilisés pour financer des actions visant à faciliter l’installation des migrants en France et dans la région Auvergne Rhône-Alpes.

AMENDEMENT :

Rajouter :

« I-2 : Dans sa contribution, la Région défend une Europe qui ne détourne pas les outils de la politique de cohésion (FEDER & FSE) à des fins visant à favoriser l’installation des migrants dans notre région. »

La Région aux cotés des territoires : le programme économie de proximité (avec amendements)

Explication de vote de Bruno Desies – 29 mars 2018

Rapport n° 1445

Assemblée plénière du Conseil régional Auvergne – Rhône-Alpes du 29 mars 2018 : Bruno Desies explique les réticences du groupe FN sur la politique de l’Exécutif de Laurent Wauquiez (LR) concernant l’économie de proximité :


Amendements présenté par Bruno Desies

Annexe 3 : Convention Type Attributive de Subvention.

Article 2 : Communication et Mention de l’Aide Régionale.

Exposé des motifs :

L’article 2 de Convention Type Attributive de Subvention, la convention impose des obligations d’affichage et de publicité mentionnant le rôle de la Région dans le projet, obligations qui se répercutent dans d’autres articles de la convention.

C’est une contrainte inutile qui peut s’avérer frustrante pour certains, voire indécente surtout qu’en montant comme en effort, la contribution de la Région se place tout en bas de l’échelle du point de vue de l’entrepreneur. Lire la suite

Rapport sur la simplification des dispositifs d’aides aux entreprises (avec amendement)

Explication de vote de Thibaut Monnier – 29 mars 2018

Rapport n° 1444

Le 29 mars 2018, en Assemblée plénière du Conseil régional Auvergne – Rhône-Alpes, Thibaut Monnier s’est prononcé sur la simplification des dispositifs d’aides aux entreprises.


Amendement présenté par Thibaut Monnier

Exposé des motifs :

Les banques jouant de moins en moins leur rôle d’agent de financement pour l’économie réelle, notamment les projets portés par les TPE et PME, il peut s’avérer pertinent de compenser ces défaillances par une aide publique régionale.

Or, concernant les entreprises cotées en bourses, elles ont choisi d’ouvrir une partie de leur capital pour obtenir précisément une manne financière en vue de réaliser des investissements supplémentaires et d’éviter ainsi, de recourir aux « méthodes traditionnelles ». Lire la suite

Le Front National gagne son bras de fer contre Laurent Wauquiez et conforte la démocratie en Auvergne-Rhône-Alpes

Communiqué de Christophe Boudot, Président du groupe FN – 10 mars 2018

En prenant le risque de ne pas annoncer les résultats et d’annuler – contre toutes les règles du droit et toute notion de jurisprudence – une élection de renouvellement de la Commission permanente qui donnait un siège supplémentaire au FN et en retirait un au groupe LR, le président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, Laurent WAUQUIEZ a bafoué la démocratie et a montré son vrai visage : celui d’un dissimulateur et d’un champion de la manœuvre électorale.

Conscient de mon bon droit et de l’injustice que représentait une telle décision, j’avais saisi le tribunal administratif qui avait transmis ma requête au Conseil d’État ; celui-ci dans sa grande sagesse et dans la décision BOUDOT C / WAUQUIEZ du 9 Mars 2018 vient de me donner raison et ordonne l’annulation du second scrutin et la validation du premier. Au fond, si l’Exécutif de la Région s’est permis une telle manœuvre contre le droit et la démocratie à des fins de basse politique, il peut à tout moment s’en permettre d’autres.

Lire la suite

Magouille régionale

Tribune libre parue dans La Région Auvergne – Rhône-Alpes 2 / Janvier 2018

Le renouvellement de la Commission permanente de la Région le 29 septembre dernier a donné lieu à un cafouillage électoral sans précédent dont la presse s’est d’ailleurs fait l’écho.

La Majorité, par son indiscipline et son dilettantisme, a administré la preuve que L. WAUQUIEZ ne la tient plus. Résultat : un siège perdu pour L. WAUQUIEZ et un siège gagné pour le FN.

L’Exécutif a donc tout bonnement annulé le scrutin et battu le rappel de ses troupes ! Le Groupe FN a évidemment déposé un recours devant le Conseil d’Etat pour protester contre cette magouille.

Clause Molière : le coup de force des juges

Communiqué du groupe FN – 14 décembre 2017

Ce 13 décembre 2017, le tribunal administratif de Lyon a annulé la délibération du Conseil régional Auvergne-Rhône-Alpes imposant l’usage du français sur les chantiers pour lutter contre le travail détaché, dite « Clause Molière ».

Le juges ont certainement voulu par-là envoyer un message politique fort aux collectivités territoriales, alors même que cette clause a déjà été adoptée, avec les voix du Front National, dans de nombreuses collectivités de sensibilités politiques différentes comme par exemple la Région Pays de la Loire (LR), les Hauts de France (LR), la Région Centre (PS), la Normandie (UDI), etc.

Dans une situation où le chômage de masse persiste, ou le pouvoir d’achat de l’immense majorité des Français poursuit sa dégringolade, défendre les travailleurs français doit être LA priorité des responsables politiques français.  Et la justice, dont nous respectons pourtant l’indépendance, n’a pas à se mettre en travers des choix politiques pour d’obscures considérations fédéralistes européistes.

Le Front National dénonce avec force cette nouvelle remise en cause d’une décision d’une assemblée délibérante élue par le peuple et réaffirme la pertinence du combat contre le travail détaché qui est devenu une arme de destruction massive de l’emploi des Français en France.