Rapport sur le fond d’investissement pour l’innovation sociale (avec amendements)

Explication de vote de Marie de Kervéréguin – 29 mars 2018

Rapport n° 1446

En Assemblée plénière auvergnate et rhônalpine du 29 mars 2018, Isabelle Surply a exposé la position du groupe Front National au sujet de l’innovation sociale et la politique correspondante de l’Exécutif de Laurent Wauquiez :


Amendement présenté par Isabelle Surply

Exposé des motifs :

Afin de ne pas générer de doublons et donc de surcoûts imposés à nos concitoyens à une époque où chaque euro compte, où la pression fiscale est énorme, nous nous devons d’envisager d’apporter des solutions là où il n’y en a pas et de ne pas laisser un jugement relatif avec un curseur complètement subjectif sélectionner les projets. Lire la suite

A Blacé, la prise en charge de nos aînés est sacrifiée au profit de l’immigration sauvage

Communiqué du groupe FN – 16 mars 2018

La résidence « Les Platanes » était initialement un projet initié dans cette commune du Beaujolais à destination de personnes âgées encore autonomes, leur permettant de continuer à vivre dans un environnement sécurisé et humain.

Le projet, lancé par la commune de Blacé grâce à l’aide d’une généreuse donatrice, n’avait rencontré que des soutiens tant il correspondait à un besoin local : celui de permettre à nos anciens de vivre leurs dernières années dans la dignité, entouré des plus élémentaires services à la personne.

C’était sans compter sur l’idéologie dominante qui consiste à sacrifier toujours un peu plus la France et les Français aux diktats de l’Union européenne et de ses quotas de migrants, dont il faut rappeler qu’ils ont été votés par les députés européens LR proches du député Perrut, obligeant la France à accueillir ces immigrés clandestins chez elle. Car cet équipement ouvrira bien ses portes comme prévu en avril 2018, mais pas pour y accueillir des personnes âgées, même celles qui avaient déjà réservé un appartement, mais au profit de mineurs migrants isolés. Lire la suite

Rapport Egalité entre les femmes et les hommes

Explication de Marie de Kervéréguin – 29 novembre 2017

Rapport n° 1030

Le 29 novembre 2017, en Assemblée plénière du Conseil régional Auvergne – Rhône-Alpes, Marie de Kervéréguin (FN) s’est prononcée sur la vraie égalité femmes-hommes.

Monsieur le Président, chers Collègues,

C’est avec beaucoup d’attention que j’ai pu lire le rapport d’égalité entre les hommes et les femmes. Cependant plusieurs questions me viennent à l’esprit. Les hommes finissent par devenir minoritaires dans les assemblées et cela m’inquiète, car la femme pourrait être comparée à un mante-religieuse…

A l’heure de l’égalité homme-femme, le recrutement doit être réalisé en toute honnêteté, sans regarder le genre, mais uniquement les compétences. C’est ainsi que certaines femmes peuvent se demander si elles ont été choisies pour leur capacités intellectuelles, ou pour côcher la case « parité ». Avec l’arrivé du 3ème genre en Allemagne aujourd’hui et chez nous demain, y aura-t-il une nouvelle réglementation, parité 1/3 d’hommes, 1/3 de femmes et le dernier 1/3 de genre… Lire la suite

Abattage hallal : que Monsieur Wauquiez passe des paroles aux actes !

Communiqué d’Olivier Amos – 10 novembre 2017

Quelle ne fut pas ma (bonne) surprise d’entendre notre Président de Région dénoncer à raison l’hégémonie de l’abattage rituel sur l’antenne de RTL le 29 octobre dernier. En effet, cette dérogation aux lois françaises engendre un risque sanitaire majeur, une souffrance animale injustifiable, et une entorse à la laïcité.

Souffrance animale et complicité de l’Etat

L’abattage rituel est une dérogation aux lois françaises et européennes qui imposent l’étourdissement préalable des animaux pour éviter leur souffrance inutile. Les associations qui dénoncent à juste titre ces mauvais traitements omettent (volontairement ?) de remettre en cause l’origine du problème : la méthode d’abattage consistant à égorger des animaux conscients et les laisser agoniser pendant de longues minutes au mépris de toute déontologie.

Risques pour la santé des plus faibles

Ce mode d’abattage cruel génère une plaie béante au cou de l’animal, qui continue à se débattre dans son sang, ses régurgitations et ses excréments, favorisant la contamination de la viande du collier par des bactéries et des virus dangereux pour l’homme, provoquant des maladies graves (SHU) et parfois des décès chez les personnes fragiles. Lire la suite

Région solidaire (avec amendements)

Intervention de Pierre Delacroix – 29 septembre 2017

Rapport n° 774

Le 29 septembre 2017, en Assemblée plénière du Conseil régional Auvergne – Rhône-Alpes, Pierre Delacroix, également président de l’ONG « France Humanitaire », est intervenu pour exposer ses propositions contre l’exclusion de nos compatriotes :

Monsieur le Président et chers collègues,

On ne peut que saluer la volonté de notre région d’avoir l’ambition de devenir la référence nationale concernant les grands enjeux de solidarité. C’est une cause noble et ambitieuse, sachant que le chantier des solidarités aux origines multifactorielles, est très vaste.

Sur le plan régional, nous apportons notre soutien au plan pour le handicap. Ce plan, très complet, va permettre à la région de montrer l’exemple en prenant en compte le handicap dans l’ensemble de ses politiques régionales.

Nous soutenons également les entreprises sociales et solidaires, dynamiques dans la création d’emploi, moteur essentiel de lutte contre la précarité. Comme vous pouvez tous l’imaginer, c’est un drame réel et immense d’avoir un enfant gravement malade. Lire la suite

Reconquête des déserts médicaux (avec amendements)

Explication de vote de Pierre Delacroix – 29 septembre 2017

Rapport n° 773

En Assemblée plénière auvergnate et rhônalpine du 29 septembre 2017, Pierre Delacroix est intervenu pour proposer des solutions au problème des déserts médicaux :

Monsieur le président, chers collègues,

La lutte contre la désertification médicale est aujourd’hui une urgence absolue, une priorité d’intérêt général. Sur la région, les départements ont perdu entre 7 et 14 % de leurs médecins généralistes par rapport à 2007.

Nous saluons bien sur la mise en place de maisons de santé pluridisciplinaires, et la mobilisation des internes en médecine, et j’espère que nous aurons une évaluation précise de cette politique.

Hôpitaux sinistrés, déserts médicaux, fermeture de service d’urgence, de maternité faisaient partie du triste bilan de la précédente ministre. Lire la suite

« Les places d’évènements sportifs : des critères d’attribution douteux et opaques»

Communiqué de Sophie Robert – 2 juin 2017

En tant que membre de la Commission d’Appels d’Offres du Conseil régional, en tant que Présidente de la Questure de ce même Conseil régional, j’ai à de nombreuses reprises interpellé mes collègues de la majorité régionale LR-UDI-MODEM ainsi que l’Exécutif au sujet de la politique d’achat des places dans les évènements sportifs. J’avais en effet noté, et souligné, lors de l’examen des appels d’offres un certain nombre de points douteux.

Personne, ni dans les services, ni dans l’Exécutif, n’a jamais été en mesure de me dire à qui et sous quels critères ces places achetées à prix d’or étaient destinées. Je ne suis ni un soutien politique, ni une admiratrice de l’ancienne majorité QUEYRANNE. Mais force est de reconnaître que les critères de distribution de ces places étaient à l’époque clairs et publics.

Aujourd’hui, ils sont opaques et occultes. L’arrivée de M. WAUQUIEZ à la présidence de la région Auvergne-Rhône-Alpes marque un retour à des pratiques politiques anciennes et datées. Lire la suite

Explosion de violences à l’occasion du match Chaponnay-AS Minguettes : il faut des sanctions exemplaires !

Communiqué d’Antoine Mellies – 27 mars 2017

Le dimanche 26 mars 2017, alors que le club amateur de football de Chaponnay-Marennes recevait l’AS Minguettes, des joueurs de l’équipe vénissiane ont violemment agressé des supporters locaux après que l’un d’eux eut été exclu du terrain pour avoir infligé un tacle violent contre un joueur de Chaponnay.

L’agression a ensuite viré au pugilat puisque bon nombre de joueurs de l’équipe de Vénissieux ont franchi la barrière pour s’en prendre physiquement aux supporters du club de Chaponnay qui ont riposté. Pas moins de trois voitures de gendarmerie ont été nécessaires pour mettre un terme à ces violentes échauffourées. S’il faut être prudent et attendre que l’enquête de police établisse la véracité des faits, il apparait clairement que ce sont les joueurs de l’AS Minguettes qui ont déclenché les hostilités. Une fois de plus, la violence vient gâcher une manifestation sportive pourtant censée véhiculer les valeurs de respect et de fraternité. Lire la suite

Pour un soutien aux personnels des services d’incendie et de secours

Communiqué du groupe FN – 14 mars 2017

Les pompiers manifestent aujourd’hui leur mécontentement dans toute la France, mais aussi dans le département du Rhône.

De fait, leurs missions sont nombreuses avec la prévention et l’évaluation des risques de sécurité civile, la préparation des mesures de sauvegarde et l’organisation des moyens de secours, la protection des personnes, des biens et de l’environnement et les secours d’urgence aux personnes victimes d’accidents, de sinistres ou de catastrophes ainsi que leur évacuation.

Or aujourd’hui, du fait notamment de la double gestion Métropole/Département, le SDMIS (ex SDIS 69) compte 160 pompiers en moins que dans le précédent dispositif. Qui plus est, les pompiers ne sont plus en capacité, indépendamment de cette baisse d’effectifs, de réaliser leurs interventions dans de bonnes conditions puisqu’un certain nombre de quartiers échappent aux lois de la République.

Le Front National souhaite que d’une part les autorités gestionnaires du SDMIS reviennent à des effectifs opérationnels acceptables pour nos pompiers, et que d’autre part le nouveau Préfet de Région prenne la mesure de l’insécurité qui gangrène certains de nos quartiers en y affectant des forces de police suffisantes.

Promotion du sport (avec amendement)

Explication de vote d’Alexis JOLLY – 9 février 2017

Rapport n° 8

Monsieur le Président, chers collègues,

Il est aujourd’hui communément admis que la pratique du sport développe bien des vertus.

Le sport permet le goût de l’effort, du dépassement de soi, l’esprit d’équipe et nous soutenons le concours financier des collectivités locales lorsqu’elles assurent et renforcent les mécanismes de solidarité entre les clubs professionnels et amateurs. Lire la suite