Voiture à Lyon : Le racket continue, jusqu’à quand pourrons nous tenir ?

Communiqué du groupe FN – 19 janvier 2018

Après la hausse continue du prix des carburants, sans qu’il n’y ait jamais aucune corrélation avec le coût réel du baril de pétrole, après la suppression drastique de près de 7 000 places de parking gratuites à Lyon entre 2016 et 2018, après l’augmentation de 25% du tarif de stationnement pour les résidents en 2015, après le passage de l’amende pour stationnement impayé de 17 à 60 euros au 1er janvier, ainsi qu’à la même date, celle du tarif de horodateurs qui fait que dans certain quartier de Lyon trois heures de stationnement couteront désormais 23 euros (rappelons que le SMIC horaire net au 1er janvier 2018 est à 7,58 euros. Le coût horaire du parking à Lyon est donc plus élevé que le SMIC…), la municipalité et le gouvernement continuent leur offensive contre les automobilistes vache à lait

Nous rappelant les heures les plus sombres du Moyen-Âge, un projet est à l’étude pour installer prochainement un péage urbain à Lyon. On se demande bien jusqu’où les délires de ces édiles incapables de s’opposer à la pensée unique et de privilégier d’autres voies que la coercition et l’intimidation financière, vont aller. Lire la suite

Maxime Chaussat interpelle l’exécutif régional sur les migrants illégaux dans l’Ain

Explication de vote de Maxime Chaussat – 30 novembre 2017

Rapport n° 1040

En Assemblée plénière auvergnate et rhônalpine du 30 novembre 2017, Maxime Chaussat s’est prononcé contre la création d’un nouveau Parc naturel régional (PNR) de l’Aubrac :

Monsieur le Vice-Président, chers collègues,

Il est nous est demandé aujourd’hui de nous prononcer sur la création du Parc Naturel Régional de l’Aubrac et sur la révision de la charte du Parc Naturel Régional de Vercors.

La création/gestion des Parcs Naturels est certes l’une de nos compétences historiques, mais rien n’empêche d’en faire le bilan et de tirer de ce bilan les conclusions qui s’imposent. En effet les Parcs ont été pensé comme des outils au service des politiques d’aménagement du territoire. Lire la suite

Nouvelle convention TER : moins de retards, plus de sécurité, plus de qualité (avec amendements)

Intervention d’Alain Breuil – 30 novembre 2017

Rapport n° 1033

En Assemblée plénière auvergnate et rhônalpine du 30 novembre 2017, Alain Breuil a abordé la nouvelle Convention TER conclue entre la Région et la SNCF :


Amendement présenté par Alain Breuil

Pour une lisibilité en matière de coûts refacturés Lire la suite

A Lyon, le racket fiscal est en marche

Communiqué de Christophe Boudot, président du groupe FN – 18 octobre 2017

Le stationnement des véhicules dans les grandes villes est un sujet difficile et récurent, même s’il est évident que la sur-concentration automobile doit être gérée par les autorités. Force est de constater que les automobilistes sont pris encore et encore pour des « vaches à lait ».

On a d’abord restreint considérablement tous les axes de circulation : la ville et ses faubourgs sont maintenant dans un état d’embouteillage permanent. Ensuite, on a augmenté de 25 % l’abonnement des résidents et supprimé toutes les places gratuites de stationnement. Un nouveau cap s’apprête à être franchi dans ce qui ressemble à une véritable chasse aux automobilistes. Lire la suite

Question orale : demi-échangeur sur la commune de Reventin-Vaugris : pour une prise en compte des habitants concernés

Question orale du groupe FN, présentée par Thibaut Monnier – 29 juin 2017

En assemblée plénière du Conseil régional Auvergne – Rhône-Alpes, Thibaut Monnier a interrogé l’Exécutif de Laurent Wauquiez sur les problèmes causés par le projet d’un démi-échangeur sur la commune de Reventin-Vaugris (Nord-Isère) :

Monsieur le Président,

La Region doit apporter son soutien à la construction d’un demi-échangeur sur la commune de Reventin-Vaugris pour désengorger la ville de Vienne.

Si tous les élus et habitants du secteur approuvent sans réserve la nécessité de réaliser un tel ouvrage, une majorité s’oppose au tracé actuel et en premier lieu Madame le Maire de Reventin Vaugris, Madame Vidor, ainsi que les Reventinois qui l’ont fait élire. Lire la suite

Engagement de la procédure de révision de Charte Parc Naturel Régional

Explication de vote de Maxime Chaussat – 29 juin 2017

Rapport n° 548

En assemblée plénière du Conseil régional Auvergne – Rhône-Alpes, Maxime Chaussat a pointé les contradictions de l’Exécutif de Laurent Wauquiez en matière de Parcs Naturels Régionaux (PNR) :

Monsieur le président, chers collègues,

Il est nous est demandé aujourd’hui de nous prononcer sur la modification du périmètre d’étude du renouvellement de la Charte du Parc Naturel Régional de Chartreuse.

Or il apparait, après étude en commission thématique, qui si certaines communes jusqu’alors non adhérentes au PNR, ont émis le souhait d’une intégration, d’autres communes se voient impliquées par simple volonté du comité syndical. Si toute adhésion finale à un PNR se fait par vote du conseil municipal, toute implication nouvelle devrait également suivre cette voix. La démocratie communale est pour nous le fondement même de notre République, nous ne pouvons donc pas accepter quelconque empiétement sur la liberté des communes, voilà pourquoi nous voterons contre ce rapport. Lire la suite

Intermodalité et écomobilité – agir concrètement et maintenant pour le report modal des marchandises (avec amendement)

Explication de vote d’Alain Breuil – 29 juin 2017

Rapport n° 543

En assemblée plénière du Conseil régional Auvergne – Rhône-Alpes, Alain Breuil a exprimé ses doutes sur les projets d’intermodalité et d’écomobilité de la Région :

Monsieur le Vice-président,

En relisant cette délibération on assiste une fois encore à un catalogue de vœux pieux. Évidemment, on ne va pas être contre les choses qui sont dites, mais malheureusement beaucoup de réponses manquent à nos questions.

Vous parlez par exemple d’embranchements industriels. J’ai envie de vous dire, est-ce que vous prenez encore le chemin de fer aujourd’hui ? Vous allez voir des centaines d’entreprises le long des voies ferrées avec des embranchements industriels envahis par les ronces.

Vous ne parlez pas de technique. Qu’est-ce que vous voulez faire comme report modal ? Revenir aux wagons isolés comme cela fonctionne encore en Allemagne ? Voulez-vous revenir au « système de kangourou » dans lequel on mettait les remorques sur les camions ? Ou voulez-vous privilégier le système Modalohr qui fonctionne notamment entre Aiton en Savoie et l’Italie ? Cela, nous n’en savons rien. Lire la suite

La Région s’engage pour une mobilité propre (avec amendement)

Explication de vote d’Anne-Françoise Abadie-Parisi – 29 juin 2017

Rapport n° 542

Le 29 juin 2017, en assemblée plénière du Conseil régional Auvergne – Rhône-Alpes, Anne-Françoise Abadie-Parisi a approuvé les démarches de la Région en faveur d’une mobilité propre dans la vallée de l’Arve (Haute-Savoie).

Monsieur le Président,

Nous voterons pour ce rapport, néanmoins nous avons une question à poser au sujet de ce concept « Zero Emission Valley » : Où sera produit cet hydrogène propre dans la vallée de l’Arve, et comment ?


Amendement présenté par Anne-Françoise Abadie-Parisi – 29 juin 2017

Rapport 542 : La Région s’engage pour une mobilité propre Lire la suite

Organiser et aménager les véloroutes voies vertes d’intérêt régional

Explication de vote de Muriel Coativy – 29 juin 2017

Rapport n° 541

Assemblée plénière du Conseil régional Auvergne – Rhône-Alpes : Muriel Coativy s’est opposée au déploient partout de véloroutes à… 100.000 €/km :

Monsieur le Président,

Sur ce rapport, des données sont indéniables et nous les partageons :

  • D’abord, Le tourisme vert a la côte.
  • Ensuite, Le potentiel économique est réel.
  • Enfin, Achever la Via Rhôna est une priorité.

Mais, pour le reste, nous nous émettons des réserves : Lire la suite

Non à la privatisation des contrôles radars

Communiqué du groupe FN – 1er mars 2017

L’Etat expérimente la privatisation du pilotage des voitures-radars avec un objectif de soi-disant sécurité routière et de redéploiement des effectifs de police.

Il s’agit non seulement d’une grave entorse au domaine régalien de la sécurité mais en plus d’un racket à peine masqué des automobilistes. En effet, bien loin de se positionner dans les zones routières les plus accidentogènes, les conducteurs des sociétés prestataires se positionneront immanquablement sur des axes considérés comme rapides et donc plus rémunérateurs, pour faire du chiffre, ni plus ni moins.

En matière de contrôle routier, l’Etat entre aujourd’hui dans le tout-répressif, en ciblant prioritairement les usagers réguliers de la route, ceux qui se déplacent quotidiennement pour se rendre au travail ou pour raisons professionnelles ou familiales. Lire la suite