Question orale : Subvention à une exposition à caractère pédophile à Saint-Etienne

Question orale, présentée par Agnès Marion – 29 mars 2018

Du 12 janvier 2018 au 16 février 2018 s’est tenue une exposition d’art contemporain à la Galerie « Les Limbes, à Saint-Etienne appelée « Aube des rigueurs molles ».

Selon les déclarations officielles des artistes, le but de cette exposition était de « détourner des éléments de l’enfance et du jeu pour leur apporter des charges sexuelles et affectives. »

Les « artistes », Mesdames BOTTEREAU & FIGUET, ont souhaité aborder les questions relatives à la construction d’une identité genrée, sexuée. « Les enfants sont bien souvent formatés à devenir soit homme soit femme, et ce résultat doit être conforme au sexe biologique assigné à la naissance. » Lire la suite

Question orale : Stationnement en Métropole

Question orale du groupe FN, présentée par Agnès Marion – 29 mars 2018

Monsieur le Président,

Dans votre rapport n° 1445 : « La Région aux cotés des territoires : le programme économie de proximité », ne sont pas concernées les communes des métropoles, sauf celles des quartiers politique de la ville et celles de moins de 2000 habitants : ces critères rendent de facto la Métropole de Lyon, à l’exception de quelques villages et quartiers, inéligibles à votre dispositif. A commencer par le centre-ville de Lyon. Or, la Métropole de Lyon a elle aussi besoin que son activité commerçante de proximité soit vivifiée pour notamment résister à la concurrence des contres commerciaux et grandes surfaces. Lire la suite

Rapport gestion du personnel du siège, des antennes locales, du CREPS des transports scolaires non urbains et des lycées

Explication de vote de Charles Perrot – 29 mars 2018

Rapport n° 1451 : indemnité de départ volontaire

En Assemblée plénière auvergnate et rhônalpine du 29 mars 2018, Charles Perrot s’est exprimé sur les indemnités de départs volontaires proposés par l’Exécutif de droite :

Rapport sur le Schéma régional d’aménagement, de développement durable et d’égalité des territoires (SRADDET)

Explication de vote d’Anne-Françoise Abadie-Parisi – 29 mars 2018

Rapport n° 1450 : débat sur les objectifs généraux et la question des règles

Le 29 mars 2018, en Assemblée plénière du Conseil régional Auvergne – Rhône-Alpes, Anne-Françoise Abadie-Parisi a rejeté le « Schéma régional d’aménagement, de développement durable et d’égalité des territoires » (SRADDET), proposé par l’Exécutif de Laurent Wauquiez :

Depuis quelques années, les « expérimentations » hasardeuses dues à la loi NOTRe, voulue et votée par les socialistes, se multiplient dans nos territoires. Le SRADDET en est une, qui signe la fin du modèle français, basé sur une démocratie locale de proximité forte et sur des services publics hyper-compétents, reposant ensemble, sur un Etat stratège et organisateur qui a fait autrefois la grandeur de la France.

Aujourd’hui, les intercommunalités et les métropoles de plus en plus politisées, comme la disparition programmée des départements, privent le citoyen de la décision politique qui ne revient alors qu’aux techniciens ou, pire, aux technocrates et aux élus cumulards d’agglomération. L’ensemble, obligatoire, flou, ultra-complexe de ce schéma, ainsi que la foule d’intervenants rassemblés dans cette conférence territoriale, nous laissent perplexes. Lire la suite

Plan d’action régional pour les chrétiens d’Orient et pour les victimes de violences ethniques et religieuses au Proche et Moyen Orient (avec amendements)

Explication de vote d’Antoine Mellies – 29 mars 2018

Rapport n° 1449

En Assemblée plénière auvergnate et rhônalpine du 29 mars 2018, Antoine Mellies a pris position pour une aide régionale importante au profit des chrétiens d’Orients et des minorités du Proche- et Moyen Orient, persécutes par l’Islamisme radical :

Chers collègues,

Monsieur Meunier, vous avez entendu les lanceurs d’alerte du groupe Front National qui vous avaient demandé lors de la plénière du mois de juin de bâtir un plan exceptionnel pour les chrétiens d’Orient. Un plan exceptionnel pour une minorité religieuse qui est juste en voie de disparition alors que leur présence remonte aux premiers siècles après Jésus Christ.

Face à cette menace, il nous est interdit de rester insensibles car la tradition diplomatique et séculaire de la France et donc de notre région, c’est de protéger nos frères chrétiens en Orient. Lire la suite

Mobilisation du programme d’investissement d’avenir : la Région investit pour l’innovation et le développement économique

Explication de vote de Muriel Burgaz – 29 mars 2018

Rapport n° 1448

Assemblée plénière du Conseil régional Auvergne – Rhône-Alpes du 29 mars 2018 : Muriel Burgaz a présenté la position du groupe Front National au sujet de la politique régionale sur l’innovation et le développement économique :

Rapport sur la préparation du budget européen 2020-2028 : mobiliser l’action européenne au service des projets concrets en Région Auvergne-Rhône-Alpes (avec amendement)

Explication de vote d’Antoine Mellies – 29 mars 2018

Rapport n° 1447

En Assemblée plénière auvergnate et rhônalpine du 29 mars 2018, Antoine Mellies a critiqué la politique régionale sur la mobilisation des actions de l’Union Européenne en Auvergne-Rhône-Alpes :


Amendement présenté par Antoine Mellies

Exposé des motifs :

Le FEDER et le FSE ne doivent pas être utilisés pour financer des actions visant à faciliter l’installation des migrants en France et dans la région Auvergne Rhône-Alpes.

AMENDEMENT :

Rajouter :

« I-2 : Dans sa contribution, la Région défend une Europe qui ne détourne pas les outils de la politique de cohésion (FEDER & FSE) à des fins visant à favoriser l’installation des migrants dans notre région. »

Rapport sur le fond d’investissement pour l’innovation sociale (avec amendements)

Explication de vote de Marie de Kervéréguin – 29 mars 2018

Rapport n° 1446

En Assemblée plénière auvergnate et rhônalpine du 29 mars 2018, Isabelle Surply a exposé la position du groupe Front National au sujet de l’innovation sociale et la politique correspondante de l’Exécutif de Laurent Wauquiez :


Amendement présenté par Isabelle Surply

Exposé des motifs :

Afin de ne pas générer de doublons et donc de surcoûts imposés à nos concitoyens à une époque où chaque euro compte, où la pression fiscale est énorme, nous nous devons d’envisager d’apporter des solutions là où il n’y en a pas et de ne pas laisser un jugement relatif avec un curseur complètement subjectif sélectionner les projets. Lire la suite

La Région aux cotés des territoires : le programme économie de proximité (avec amendements)

Explication de vote de Bruno Desies – 29 mars 2018

Rapport n° 1445

Assemblée plénière du Conseil régional Auvergne – Rhône-Alpes du 29 mars 2018 : Bruno Desies explique les réticences du groupe FN sur la politique de l’Exécutif de Laurent Wauquiez (LR) concernant l’économie de proximité :


Amendements présenté par Bruno Desies

Annexe 3 : Convention Type Attributive de Subvention.

Article 2 : Communication et Mention de l’Aide Régionale.

Exposé des motifs :

L’article 2 de Convention Type Attributive de Subvention, la convention impose des obligations d’affichage et de publicité mentionnant le rôle de la Région dans le projet, obligations qui se répercutent dans d’autres articles de la convention.

C’est une contrainte inutile qui peut s’avérer frustrante pour certains, voire indécente surtout qu’en montant comme en effort, la contribution de la Région se place tout en bas de l’échelle du point de vue de l’entrepreneur. Lire la suite

Rapport sur la simplification des dispositifs d’aides aux entreprises (avec amendement)

Explication de vote de Thibaut Monnier – 29 mars 2018

Rapport n° 1444

Le 29 mars 2018, en Assemblée plénière du Conseil régional Auvergne – Rhône-Alpes, Thibaut Monnier s’est prononcé sur la simplification des dispositifs d’aides aux entreprises.


Amendement présenté par Thibaut Monnier

Exposé des motifs :

Les banques jouant de moins en moins leur rôle d’agent de financement pour l’économie réelle, notamment les projets portés par les TPE et PME, il peut s’avérer pertinent de compenser ces défaillances par une aide publique régionale.

Or, concernant les entreprises cotées en bourses, elles ont choisi d’ouvrir une partie de leur capital pour obtenir précisément une manne financière en vue de réaliser des investissements supplémentaires et d’éviter ainsi, de recourir aux « méthodes traditionnelles ». Lire la suite