Faire de notre Région la première Région pour l’apprentissage

Intervention de Muriel Burgaz – 29 juin 2017

Rapport n° 540

En Assemblée plénière auvergnate et rhônalpine du 29 juin 2017, Muriel Burgaz a évalué la politique régionale en matière d’apprentissage :

Monsieur le Président, chers collègues,

En fait votre dossier n’annonce pas de changement fondamental.

On attendait plus de « nouveau et d’ambition », plus de volonté politique que de brassage administratif. On voit d’ailleurs que les élans ambitieux de votre campagne électorale ont été revus nettement à la baisse.

D’un objectif de  60 000 apprentis  vous nous annoncez aujourd’hui 55 000. Que constate-on aujourd’hui ? Que malgré des investissements considérables, les résultats quantitatifs et qualitatifs de l’apprentissage restent médiocres. Pourquoi ? Lire la suite

Compte de gestion 2016 – Compte administratif 2016

Intervention de Christophe Boudot – 29 juin 2017

Rapports n° 538 et 539

En Assemblée plénière auvergnate et rhônalpine du 29 juin 2017, le président du groupe Front National, Christophe Boudot, s’est prononcé sur le compte administratif 2016 de la Région. Pour la première fois depuis 1998, le groupe FN ne votera pas contre un compte administratif  régional :

Monsieur le Président, Monsieur le Vice-Président, chers collègues, Mesdames, Messieurs,

Fin juin, il en va des Régions comme souvent des entreprises : c’est le temps de la publication des comptes annuels, des bilans. En l’occurrence, aujourd’hui, vous nous soumettez une présentation assez claire du Compte administratif 2016 qui traduit les résultats chiffrés de votre politique et son application au regard du budget prévisionnel de 2016.

A l’évidence, le premier bilan chiffré de votre action à la tête de la Région marque, il faut bien le reconnaître, une certaine rupture, un changement de pied assez net dans la plupart des domaines de compétence. Manifestement, l’action du vice-président Etienne Blanc connaît de bons résultats. Lire la suite

Soutien inconditionnel du groupe FN aux producteurs laitiers de notre région

Communiqué du groupe FN – 12 juin 2017

Nos agriculteurs paient au plus fort la fin des quotas laitiers et des prix planchers, accentués par une concurrence internationale féroce. Lâchés par l’État et l’UE, à la merci de grands groupes qui tirent les prix vers le bas, les producteurs laitiers sont victimes d’un système qu’ils ne peuvent contrôler, qu’ils doivent subir et qui est la conséquence des politiques aberrantes menées en matière agricole depuis près de 40 ans.

 La production de lait en France est en crise et cette crise s’est aggravée depuis deux ans. Les professionnels sont à l’agonie. Le gouvernement et la Région doivent réagir.

Le Front National dénonce avec force une crise qui frappe nos éleveurs en Auvergne-Rhône-Alpes, la quatrième région laitière française et la première filière agricole régionale.

Le Front National exige que le gouvernement français cesse ses promesses non tenues et entame une négociation ferme avec Bruxelles afin de rétablir des quotas laitiers, de mettre en place une « Politique agricole française » (PAF) en lieu et place de la « Politique agricole commune » (PAC), tout cela pour donner satisfaction aux producteurs et atteindre le seuil minimum de 35 centimes par litre de lait.

Les élus du Front National assurent l’ensemble des acteurs et producteurs de la filière lait de leur plus total soutien et porteront leur message au sein de l’assemblée régionale.

 

« Les places d’évènements sportifs : des critères d’attribution douteux et opaques »

Communiqué de Sophie Robert – 2 juin 2017

En tant que membre de la Commission d’Appels d’Offres du Conseil régional, en tant que Présidente de la Questure de ce même Conseil régional, j’ai à de nombreuses reprises interpellé mes collègues de la majorité régionale LR-UDI-MODEM ainsi que l’Exécutif au sujet de la politique d’achat des places dans les évènements sportifs. J’avais en effet noté, et souligné, lors de l’examen des appels d’offres un certain nombre de points douteux.

Personne, ni dans les services, ni dans l’Exécutif, n’a jamais été en mesure de me dire à qui et sous quels critères ces places achetées à prix d’or étaient destinées. Je ne suis ni un soutien politique, ni une admiratrice de l’ancienne majorité QUEYRANNE. Mais force est de reconnaître que les critères de distribution de ces places étaient à l’époque clairs et publics.

Aujourd’hui, ils sont opaques et occultes. L’arrivée de M. WAUQUIEZ à la présidence de la région Auvergne-Rhône-Alpes marque un retour à des pratiques politiques anciennes et datées. Lire la suite

Laurent Wauquiez en marche vers une majorité régionale improbable

Communiqué de Christophe Boudot, président du groupe FN – 17 mai 2017

Laurent WAUQUIEZ vient d’annoncer qu’il sera candidat suppléant aux élections législatives de juin prochain en Haute-Loire. Dont acte. Même si le fait de se présenter en tant que suppléant lui laisse une sortie de secours bien utile au cas où il devrait, dans quelques mois, « céder à la pression amicale » de quelques-uns et revenir dans l’arène nationale. Nul n’est dupe en effet de ce genre d’arrangements.

La vraie question qui se pose en réalité, au-delà des ambitions personnelles d’untel ou d’untel, est celle de la recomposition politique au sein de l’Assemblée régionale. En effet quelle majorité Laurent WAUQUIEZ va-t-il avoir dans quelques semaines ? Jusqu’où ira la décomposition du groupe LR ? Que va faire le groupe MODEM (Centre & Indépendants) qui, s’il était logique avec lui-même devrait constituer le noyau d’un futur groupe « Majorité présidentielle » ? Quid de l’éclatement probable du groupe UDI écartelé entre les sirènes macronistes, la volonté de s’émanciper politiquement, et un attachement désormais mortifère à la droite LR ? Lire la suite

Christophe Boudot ne participera pas au dépôt de gerbe organisé par Gérard Collomb

Communiqué de Christophe Boudot, président du groupe FN – 21 avril 2017

Invité à participer à un dépôt de gerbe suite à l’attentat des Champs-Elysées de la nuit dernière, j’ai décidé de ne pas donner suite à l’invitation du maire de Lyon.

En effet, je considère que les responsables politiques qui vont se réunir cette après-midi, portent une trop lourde responsabilité dans la multiplication des attentats perpétrés contre nos forces de l’ordre depuis des années.

Depuis au moins dix ans, ces responsables politiques de droite comme de gauche ont volontairement abaissé nos défenses en supprimant 12 500 postes de policiers et de gendarmes ainsi que 54 000 postes de militaires ; ils ont désarmé la France contre un ennemi mortel, l’islamisme radical que pourtant l’on connaissait déjà. Lire la suite

Lyon Capitale renoue avec ses allégations mensongères

Communiqué de Christophe Boudot, président du groupe FN – 31 mars 2017

Le dernier numéro de Lyon Capitale nous ressert une nouvelle enquête sur le Front National. Le militant anti-FN Paul TERRA renoue avec ses allégations mensongères habituelles, préférant diffamer et salir plutôt qu’informer, avançant des chiffres fantaisistes et imprécis.

Il tente de me faire passer pour ce que je ne suis pas, me prêtant des déclarations que je n’ai jamais faites et que je conteste formellement.

Il reprend les mensonges d’anciens « militants » du FN que j’ai dû écarter pour préserver l’image du Front National et sa sérénité, faisant parler anonymes et dissidents.

Ces procédés sont indignes et inqualifiables, mais ils n’atteindront pas le but que ce militant politique anti-FN s’est fixé sous couvert de journalisme : salir le FN et Christophe BOUDOT à vingt jours des échéances présidentielles. Lire la suite

Explosion de violences à l’occasion du match Chaponnay-AS Minguettes : il faut des sanctions exemplaires !

Communiqué d’Antoine Mellies – 27 mars 2017

Le dimanche 26 mars 2017, alors que le club amateur de football de Chaponnay-Marennes recevait l’AS Minguettes, des joueurs de l’équipe vénissiane ont violemment agressé des supporters locaux après que l’un d’eux eut été exclu du terrain pour avoir infligé un tacle violent contre un joueur de Chaponnay.

L’agression a ensuite viré au pugilat puisque bon nombre de joueurs de l’équipe de Vénissieux ont franchi la barrière pour s’en prendre physiquement aux supporters du club de Chaponnay qui ont riposté. Pas moins de trois voitures de gendarmerie ont été nécessaires pour mettre un terme à ces violentes échauffourées. S’il faut être prudent et attendre que l’enquête de police établisse la véracité des faits, il apparait clairement que ce sont les joueurs de l’AS Minguettes qui ont déclenché les hostilités. Une fois de plus, la violence vient gâcher une manifestation sportive pourtant censée véhiculer les valeurs de respect et de fraternité. Lire la suite

Travail détaché : la tartufferie des Républicains

Communiqué du groupe FN – 23 mars 2017

Le Front National est depuis toujours favorable à la priorité locale et nationale en matière d’emploi. C’est la raison pour laquelle nous avons voté, le 9 février dernier, le rapport présenté en Région Auvergne-Rhône-Alpes concernant la lutte contre le travail détaché et l’instauration de la « clause Molière ».

Or, le Préfet de Région, invoquant certaines dispositions européennes, demande de renoncer à cette clause linguistique jugée « discriminatoire »…

On voit bien là, une nouvelle fois, la schizophrénie politique qui frappe les LR et leurs alliés. Alors que dans les Régions, tentant de singer les thèmes du FN, les élus LR font voter des dispositifs de lutte contre le travail détaché, leurs députés votent à deux mains des dispositions européennes contraires.

La seule décision à prendre est de supprimer au niveau européen la directive des travailleurs détachés qui détruit nos emplois. Lire la suite

Pour un soutien aux personnels des services d’incendie et de secours

Communiqué du groupe FN – 14 mars 2017

Les pompiers manifestent aujourd’hui leur mécontentement dans toute la France, mais aussi dans le département du Rhône.

De fait, leurs missions sont nombreuses avec la prévention et l’évaluation des risques de sécurité civile, la préparation des mesures de sauvegarde et l’organisation des moyens de secours, la protection des personnes, des biens et de l’environnement et les secours d’urgence aux personnes victimes d’accidents, de sinistres ou de catastrophes ainsi que leur évacuation.

Or aujourd’hui, du fait notamment de la double gestion Métropole/Département, le SDMIS (ex SDIS 69) compte 160 pompiers en moins que dans le précédent dispositif. Qui plus est, les pompiers ne sont plus en capacité, indépendamment de cette baisse d’effectifs, de réaliser leurs interventions dans de bonnes conditions puisqu’un certain nombre de quartiers échappent aux lois de la République.

Le Front National souhaite que d’une part les autorités gestionnaires du SDMIS reviennent à des effectifs opérationnels acceptables pour nos pompiers, et que d’autre part le nouveau Préfet de Région prenne la mesure de l’insécurité qui gangrène certains de nos quartiers en y affectant des forces de police suffisantes.